LAST MINUTE TO JAFFNA “Volume II” (Italie)

Ils sont rigolos, nos amis transalpins de LAST MINUTE TO JAFFNA. Leur premier album s’intitulait « Volume I », le second « Volume III » et, dans la logique comptable très particulière du groupe, leur troisième opus est « Volume II ».

En fait, il y a effectivement une logique artistique dans ces appellations troublantes pour l’arithmétique. « Volume III » proposait des interprétations en mode acoustique et voix claire de compositions plus ou moins anciennes. « Volume II » prend la suite immédiate et logique du « Volume I » en proposant un Post Metal exercé dans les règles de l’art….

… Règles de l’art qui sont, pour les novices, les suivantes. Les guitares produisent tour à tour des arpèges bien dessinés, porteurs de mélodies angoissantes, des riffs aplatissants et des incises dissonantes. Elles sont solidement appuyées par une section rythmique caractérisée par un son de basse énorme et une batterie au son sec et au jeu très mouvant (du martèlement minimaliste à l’explosion tous azimuts). Plusieurs registres vocaux se côtoient, alternativement clair (en mode désincarné ou paisible) et colérique (rauque et grondant). LAST MINUTE TO JAFFNA a intégré tous ces principes et les manie avec une dextérité optimale, pour un rendu dans l’interprétation tout à fait efficient, mélange de puissance irrésistible et de sensibilité à la fleur de peau.

La tradition en matière de composition est également parfaitement respectée. Les durées assez longues des huit chapitres de cet album (deux titres à 6’30”, tous les autres entre sept et onze minutes) permettent au groupe de mettre en place progressivement des ambiances troubles. On passe ainsi d’une fausse tranquillité à une montée en pression qui aboutit à une explosion colérique, laquelle vient à son tour mourir sur une plage atmosphérique. Du coup, les structures sont relativement complexes et riches en contrastes.

La prise de son très live confère à l’ensemble un rendu très vivace et puissant, presqu’impérieux par moments.

Vous l’aurez compris, LAST MINUTE TO JAFFNA sillonne avec un certain classicisme les territoires jadis jalonnés par NEUROSIS au siècle dernier. Pour autant, la qualité tant de l’interprétation que de l’écriture confère à cet album une dimension imposante et fascinante, là où trop de formations Post Metal ou Post Hardcore se contentent d’empiler bruits, cris et lamentations.

Alain Lavanne

 

Date de sortie: 02/03/2015

Label: Argonauta Records

Style: Post Métal

Note: 15/20

 

http://www.kaosguards.com/content/view/9704/1/